Où se place Slack au sein de Salesforce ?

En 2020, Salesforce a acheté Slack pour une forte somme. Il y a deux ans. Slack a-t-il trouvé sa place dans l’écosystème Salesforce ? Et le concurrent Microsoft Teams ?

Depuis longtemps, Salesforce est plus que le mnémo CRM avec lequel il est coté en Bourse. « Nous continuons à nous réinventer », déclare Lien Ceulemans, responsable national de Belux, à ce sujet. « Il ne s’agit pas seulement de technologie, mais aussi de la manière dont nous voulons aider les clients. Les besoins actuels sont différents de ceux d’avant ou de pendant la pandémie de Covid-19. »

Siège virtuel

Rien n’est plus évident que l’accent mis par Salesforce sur les sièges sociaux numériques. Aujourd’hui, l’entreprise se positionne comme un partenaire de la modernisation et de la numérisation des clients en mettant l’accent sur une nouvelle façon de travailler. C’est là que Salesforce tente d’aider les entreprises en se basant sur ses propres expériences.

« Chez Salesforce, nous avons fait beaucoup de choses nous-mêmes au cours des dernières années », dit Ceulemans. « Il fallait décider de la manière dont nous allions travailler ensemble. Cela signifie qu’il ne suffit pas de décider que tout le monde doit venir le mardi. Nous avons dû séparer les moments où les équipes viennent et ne viennent pas au bureau, afin que l’espace et certainement le temps soient utilisés efficacement. Au bureau, il nous faut communiquer délibérément et à d’autres moments, il nous faut simplement travailler sans être dérangés. »

Réunions asynchrones

Salesforce a donc expérimenté de nouvelles stratégies, dont les semaines de travail asynchrones sont les plus marquantes. « Pendant ces semaines, l’intention n’était pas de faire des réunions réelles », précise Ceulemans. Et cela nous amène à l’importance de Slack dans Salesforce aujourd’hui.

Le travail asynchrone est l’une des principales nouvelles fonctionnalités introduites sur la plate-forme de collaboration depuis son acquisition par Salesforce. Cela signifie, par exemple, qu’au lieu de faire participer votre équipe à une réunion vidéo pour faire le point sur un projet, vous enregistrez un clip de ce que vous avez à dire, auquel les autres membres de l’équipe peuvent répondre au moment opportun dans leur flux de travail.

Cette façon de travailler est nouvelle et fait partie de ce que Salesforce appelle Digital HQ. Slack est un élément important de la nouvelle stratégie de collaboration de Salesforce, mais pas le seul. Selon Ceulemans, Salesforce avait aussi déjà Quip à son actif. « C’est notre façon de collaborer dans un seul document », dit-il. Avec Slack Canvas, l’entreprise intègre Quip dans Slack.

Cela comprend également Slack Huddles, un outil qui vous permet de collaborer rapidement pendant un certain temps et dont les notes sont désormais automatiquement conservées. Un Huddle est une conversation audio dans laquelle les participants peuvent rapidement entrer ou sortir, toujours dans l’esprit de l’accessibilité.

Fondation Slack

Salesforce veut réduire radicalement le seuil de collaboration numérique ou non. Le fait qu’une réunion ait lieu ou non en ligne sera donc de moins en moins important. Slack est la fondation pour y parvenir.

Cela implique des éléments techniques. Salesforce lui-même intègre de nombreuses fonctionnalités dans Slack, de sorte que les utilisateurs peuvent accéder aux données du programme sans passer à une autre fenêtre. Les outils « low code » permettent en outre d’intégrer des flux de travail personnalisés.

Ceulemans précise : « Par exemple, si un vendeur cherche des informations sur les opportunités de vente, les informations les plus importantes apparaîtront immédiatement dans Slack. La plate-forme ne soutient pas seulement la collaboration pour communiquer, mais devient un véritable quartier général numérique avec d’autres applications également. »

Concurrent de Teams

Qu’est-ce que cela dit de la concurrence avec Microsoft Teams ? Salesforce ne voit pas Slack comme un adversaire direct. « 80 % des clients de Slack utilisent également Teams », précise Gianni Cooreman, chef adjoint national. « La solution, comme Google Meet, sert la vidéoconférence et les chat », estime-t-il (bien que Microsoft lui-même le voit différemment).

« Slack est le centre où nous connectons les systèmes, les processus et les personnes », poursuit-il. « Pensez aux remboursements de frais, aux demandes de congés et même à l’intégration des nouveaux employés : tout cela se fait via Slack au lieu des applications Workday ou Concur. »

lees ook

Salesforce lui-même va loin au niveau international mais aussi au niveau local en adoptant le concept Digital HQ. La société a choisi de dire adieu à ses anciens bureaux et s’est installée dans de nouveaux locaux près de la gare centrale de Bruxelles. Ce bureau est préparé pour encourager la collaboration. Les employés ne sont attendus au travail que lorsque leur présence conjointe apporte une valeur ajoutée. Les bureaux pour le travail individuel sont rares. Salesforce fait ce qu’elle dit et montre comment un environnement numérique hybride peut fonctionner, avec Slack comme pilier.

Choc culturel

Cela ne signifie pas que l’intégration avec Slack ne pose aucun problème. Les employés de Slack, malgré la stratégie décrite ci-dessus, se sentent parfois inégales dans les plans de Salesforce. De plus, ils voient comment leur culture est supplantée par celle de Salesforce.

Est-ce-que c’est frappant ? Salesforce défend des valeurs fondamentales telles que l’égalité. Lors de notre visite au siège de l’entreprise à Bruxelles, Ceulemans nous a parlé des nombreux projets sociaux que Salesforce soutient, ainsi que des projets internes tels que Think Pink, qui sont soutenus par le personnel. Nous pouvons imaginer, grâce à notre expérience avec Salesforce, que les employés le regardent comme une sorte de choc culturel après une rachat, même si l’accent est mis sur des valeurs positives.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison