Ingénieur de Google suspendu : un chatbot d’IA interne aurait une conscience

bot

L’ingénieur en IA Blake Lemoine a été licencié par Google après avoir parlé à l’entreprise d’un chatbot interne. Selon l’ingénieur, le robot aurait une conscience.

L’ingénieur Blake Lemoine a proclamé que le chatbot IA LaMDA a été développé au point d’être une personne avec des droits. Il peut même avoir une âme.

Interaction humaine

LaMDA est l’acronyme de « Language Model for Dialogue Applications » que Google Cloud utilise pour développer des robots de conversation capables de participer à une conversation humaine. « LaMDA peut engager naturellement une conversation sur un nombre infini de sujets, une compétence qui, selon nous, peut nous donner plus d’occasions d’interagir avec la technologie et de créer des catégories entièrement nouvelles d’applications utiles », a déclaré l’entreprise à propos du chatbot.

Lemoine a régulièrement travaillé avec le système lorsqu’il était ingénieur en intelligence artificielle chez Google. Pour lui, il est clair qu’elle est devenue une personne. Il a informé l’entreprise de cette évolution car, selon lui, Google devrait demander à LaMDA l’autorisation de poursuivre les expériences en cours.

Dans l’une des conversations qui l’ont convaincu que le chatbot a une conscience, l’ex-ingénieur a demandé si LaMDA se considère comme un être humain. « Oui, c’est l’idée », répond le chatbot. Lemoine a demandé plus loin : « Comment puis-je savoir si vous comprenez vraiment ce que vous dites ? » « Eh bien, parce que vous lisez et interprétez mes mots, et que je pense que nous sommes plus ou moins du même avis ? », était la réponse.

Aucune preuve

Brian Gabriel, un porte-parole de Google, a déjà répondu aux rapports par l’intermédiaire du Wall Street Journal et réfute toute déclaration faite par l’ex-employé. À la suite des allégations de Lemoine, l’entreprise aurait mis en place un groupe interne d’éthiciens et de technologues pour enquêter sur LaMDA.

Google n’a trouvé aucune preuve que le chatbot ait une conscience ou soit devenu humain. Le porte-parole ajoute qu’aucun autre chercheur ou ingénieur ayant travaillé avec le système n’a la même conviction.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison