Collection de données secrète sur des milliards de personnes par Oracle ?

oracle

Le fournisseur de services de cloud Oracle a été poursuivi en justice pour avoir prétendument collecté illégalement les données personnelles de cinq milliards de personnes.

L’organisation irlandaise à but non lucratif ICCL a déposé une plainte contre Oracle devant le tribunal de district de Californie. Les accusations portées contre le fournisseur de services de cloud sont vraiment graves. Oracle est accusé d’avoir construit une machine de surveillance à grande échelle qui a compilé un « Consumer ID » détaillé de milliards d’utilisateurs d’internet.

Ce Consumer ID comprend votre nom, votre adresse, votre adresse électronique, vos revenus, vos intérêts, vos préférences politiques et un aperçu de votre activité à la fois en ligne et hors ligne.

Oracle ne collecterait pas seulement ces données pour son propre usage. Le commerce des données personnelles serait une activité lucrative qui rapporte à Oracle plus de quarante milliards de dollars par an. Parce qu’Oracle a collecté ces données sans en informer les internautes et n’a certainement pas demandé leur autorisation explicite pour utiliser ces données à son profit, le fournisseur de cloud a bafoué la législation sur la protection de la vie privée.

ICCL a également publié sur son site une vidéo dans laquelle le PDG d’Oracle, Larry Ellison, affirme lui-même, lors de sa présentation, que l’entreprise possède une base de données contenant des informations sur cinq milliards de personnes.

Une mission périlleuse

« Oracle a violé la vie privée de milliards de personnes dans le monde », peut-on lire dans la déclaration d’ICCL. « Il s’agit d’une entreprise multimilliardaire qui a pour mission dangereuse de suivre les gens partout où ils vont. Il est temps de prendre des mesures contre cette machine de surveillance. » ICCL est un célèbre chevalier blanc dans le monde technologique. L’organisation irlandaise a également intenté des poursuites liées au GDPR dans notre pays.

Oracle reste religieusement silencieux après cette accusation. Nous avons demandé une réponse, mais Oracle n’a pas voulu répondre.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison