Slack a suspendu les comptes de clients russes sans préavis

L’impact des mesures prises par Salesforce contre la Russie se révèle peu à peu. L’entreprise suspend une multitude de comptes Slack des utilisateurs russes.

Certains utilisateurs russes indiquent qu’ils ne peuvent plus se connecter à leur compte Slack. Axios indique que ces mesures ont été prises sans préavis. Par conséquent, les utilisateurs n’avaient pas le temps de télécharger des données ou de fournir un autre canal de communication. Les organisations russes qui ont entièrement organisé leur communication interne via la plate-forme et qui ont partagé des fichiers via la plate-forme en ont souffert.

Selon Axios, l’entreprise déclare avoir suspendu ses activités pour se conformer aux sanctions imposées par les États-Unis. L’entreprise indique que cela inclut Slack : « … y compris dans certaines circonstances la suspension de comptes sans préavis, comme l’exige la loi. »

Salesforce cesse ses activités

La notification ne visait pas Slack en particulier. En fait, Salesforce, la société mère de Slack, a publié un blog le 7 mars dans lequel elle indiquait clairement qu’elle cessait ses activités en Russie. « Nous n’avons pas de canaux de vente physiques en Russie. Par le biais des revendeurs et d’autres canaux, nous avons un minime nombre de clients basés en Russie et nous avons commencé à mettre fin à ces relations la semaine dernière. »

Slack suspendra très probablement l’accès au compte lorsqu’un abonnement expirera. Les paiements peuvent être mensuels ou annuels, de sorte que toutes les organisations russes ne sont pas actuellement coupées de la plate-forme de communication.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison