Incendie du centre de données d’OVH en France dû à une fuite d’eau dans un onduleur

ovhcloud

Une enquête menée par le BEA-RI français identifie provisoirement un défaut dans un onduleur comme la cause de l’incendie du centre de données OVH. Elle concerne l’incendie du centre de données OVHcloud à Strasbourg, en France, qui s’est produit l’année dernière.

L’année dernière, un feu a éclaté dans le SBG2, qui a été complètement détruit tandis que le SBG1 a subi des dommages partiels. Juste après, le SBG1 a pu redémarrer, mais après un seconde petit incendie, ce site pouvait lui aussi être mis hors service. 

Rapport des pompiers largement confirmé

Le rapport francophone sur ce sujet est, pour la plupart, pas surprenant En effet, le rapport présente de nombreuses similitudes avec le rapport des pompiers du Bas-Rhin, publié en mars.

Le rapport publié précédemment était pointu quant à la construction du centre de données, dans lequel, par exemple, le plafond semblait être entièrement fait de bois. Les pompiers ont également critiqué les deux cours intérieures dans lesquelles le feu pouvait monter, créant des « cheminées de feu ». D’autres passages révélateurs du rapport signalent l’absence d’un système d’extinction automatique d’incendie, et un mécanisme de verrouillage électrique n’était pas non plus présent.

Un court-circuit peut être la cause

BEA-RI a ajouté une autre cause possible de l’incendie : une fuite d’eau dans un onduleur. « La présence d’un liquide ou d’humidité dans un appareil électrique peut provoquer un court-circuit interne qui peut être à l’origine des dommages observés. » Le rapport est toutefois prudent dans sa formulation, indiquant que la cause de l’incendie n’a pas été définitivement déterminée.

« Il est difficile de dire quel était le mode de fonctionnement des salles électriques au moment où la perturbation s’est produite », indique le rapport. « BEA-RI a demandé à OVH d’obtenir les paramètres de fonctionnement des onduleurs (tension et intensité, mode de fonctionnement, etc.) au moment de la panne de l’équipement. » OVH n’avait tout simplement pas cette information à sa disposition.

Selon OVHcloud

OVHcloud lui-même attribue la cause de l’incendie à un onduleur qui a été réparé peu avant l’incendie. L’analyse effectuée par les pompiers à l’aide de caméras thermiques a montré que deux onduleurs (alimentation de secours) fonctionnant en continu étaient à l’origine de l’incendie sur le site du SBG2.

A ce sujet, le rapport indique : « Tant le système de vidéosurveillance que le suivi du centre incendie du site montrent qu’un défaut électrique s’est produit au niveau de l’UPS2 et au niveau des batteries connectées. L’onduleur et ses batteries n’étaient pas dans la même pièce. »

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison