Le MIT, TSMC, ASML et Amazon à la recherche de matériel d’IA écologique

chip kwantum

Le MIT américain, avec ses partenaires, développe le MIT AI Hardware Program. Il s’agit d’une initiative dans laquelle l’université, en collaboration avec l’industrie, recherche de nouveaux matériels pour l’IA.

Le Massachussetts Institute of Technology (MIT) lance le MIT AI Hardware Program. Cette initiative permet à l’université, en collaboration avec des partenaires du secteur technologique, de rechercher la prochaine génération de matériel d’IA. La priorité porte sur les nouveaux concepts qui permettent d’élaborer des modèles d’IA plus grands et plus complexes sans négliger l’impact du matériel sous-jacent.

Les modèles d’IA et d’apprentissage automatique de plus en plus complexes nécessitent un matériel toujours plus puissant. Bien entendu, cela consomme beaucoup d’énergie. Plus les modèles sont perfectionnés, plus l’impact sur la consommation est important. Les fabricants de puces travaillent sur de nouveaux matériels plus efficaces, mais selon le MIT, il faut une nouvelle génération de solutions.

Partenaires industriels

L’université coopère initialement avec cinq partenaires industriels : Amazon, Analog Devices, ASML, NTT Research et TSMC. Ensemble, les participants veulent développer une nouvelle architecture sur de nouveaux logiciels pour l’IA. Le MIT dispose lui-même des capacités nécessaires pour fabriquer et tester de nouveaux concepts.

Avec ASML et TSMC, le MIT s’est assuré deux partenaires importants du secteur de la production de puces. Compte tenu du sujet, Nvidia brille par son absence. Ces dernières années, Nvidia est devenu le champion du matériel d’IA avancé grâce à ses puissants accélérateurs.

Buts concrets

D’une part, le projet vise à développer des puces et des solutions qui répondent à la demande toujours croissante de matériel d’IA. D’autre part, ces nouvelles puces doivent être écologiques afin que la consommation d’énergie résultant de l’essor de la technologie reste acceptable.

Plus précisément, les partenaires examinent un certain nombre de pistes telles que les réseaux neuronaux analogiques, une nouvelle feuille de route pour les conceptions CMOS et l’IA quantique. Le projet vient de démarrer, les résultats ne sont donc pas encore visibles immédiatement.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison