Perte de 6,5 milliard de gigaoctets de stockage à cause d’une contamination chez WD

SSD flash geheugen

Les prix des SSD risquent de monter de 5 à 10 pour cent en raison d’une pénurie au deuxième trimestre 2022 à cause d’une contamination de l’usine Western Digital.

Western Digital meldt dat bepaalde materialen in twee van zijn fabrieken in Japan besmet raakten. Resultaat: minstens 6,5 exobytes (6,5 miljard gigabytes) aan NAND-geheugen voor onder andere SSD’s kunnen de vuilbak in. Onder Western Digital vallen de merken WD, SanDisk, G-Technology (vandaag bekend als SanDisk Pro) en HGST.

Selon l’agence de presse Reuters, la contamination s’est produite dans des usines que Western Digital exploite en collaboration avec Kioxia, l’un des plus grands fabricants mondiaux de mémoire flash et de mémoire à état solide. Entre-temps, Kioxia a également publié une publication détaillée sur les usines concernées.

L’entreprise compte sur un rétablissement rapide, mais ne précise pas si la production reprendra aujourd’hui.

Les conséquences pour Western Digital sont considérables. La société a expédié 24 exobytes de stockage au quatrième trimestre 2021. La contamination pourrait lui faire perdre environ 27 % au premier trimestre 2022.

L’analyste Aaron Rakers de Wells Fargo a rapporté à The Register qu’il y avait encore une demande pour 160 exobytes de NAND au quatrième trimestre 2021. Au cas où la même quantité de données serait est nécessaire, 5 à 10 pour cent du marché ne seraient pas servis. Cela dépend de la rapidité avec laquelle les usines se remettent en marche. Il est donc probable que les prix de la technologie NAND augmentent de cinq à dix pour cent au cours de la période à venir.

lire aussi

Pourquoi un SSD professionnel coûte plus cher

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison