Cyberattaque contre fournisseur cause l’arrêt du travail chez Toyota

Toyota

Toyota interrompt aujourd’hui temporairement la production dans un tiers des usines. Le constructeur automobile lui-même affirme que cette décision est prise par nécessité, car l’un de ses fournisseurs a été piraté.

Kojima Industries, le fournisseur de pièces automobiles de Toyota, a été victime d’une cyberattaque. En conséquence, l’entreprise ne peut plus assurer les livraisons. Toyota en ressent les effets et décide de fermer temporairement un tiers de ses usines ce mardi, selon Reuters.

Après le piratage, Toyato a décidé d’arrêter la production dans toutes ses usines japonaises. Au total, le constructeur automobile y dispose de 14 usines, représentant 28 lignes de production. Il n’est pas certain que la fermeture dure plus d’un jour. En raison de cette fermeture, Toyota va manquer la production de 13.000 voitures aujourd’hui.

Possible interférence russe

Fumio Kishida, Premier ministre du Japon, a annoncé que le gouvernement allait enquêter pour savoir si la Russie est responsable du piratage. L’incident s’est produit juste après que le Japon se soit joint aux alliés occidentaux pour jouer un tour à la Russie.

Dimanche, le Premier ministre a annoncé que le Japon ferait sa part pour bloquer l’accès de la Russie au système international de communication bancaire, Swift. En outre, le pays fait don de 100 millions de dollars d’aide d’urgence à l’Ukraine.

lees ook

Fonctionnalité Azure AD Join pour service de PC cloud Windows 365

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison