KU Leuven : « taper son adresse électronique permet aux sites web de vous suivre partout »

email typen

Il ne faut même pas cliquer sur « Envoyer » pour qu’un site web prenne vos données et les traite pour afficher des publicités plus ciblées, par exemple.

En coopération avec l’université Radboud et l’université de Lausanne, la KU Leuven publie une étude inquiétante sur la vie privée en ligne. Quand on remplit son adresse électronique dans un formulaire en ligne, mais qu’on la supprime avant de cliquer sur « confirmer », il arrive qu’on soit quand même suivi. À leur insu, ces données sont envoyées à des tiers qui se concentrent sur le suivi des internautes.

Au total, les universités ont examiné 100 000 des sites web les plus fréquemment utilisés sur l’internet. 1 844 d’entre eux ont envoyé des données provenant d’utilisateurs européens. 2 950 sites web l’ont fait avec les données des utilisateurs américains. Il est remarquable de constater que 52 sites Web ont même envoyé des mots de passe à des tiers.

« Ces pourcentages semblent faibles à première vue, mais il s’agit de sites web qui comptent des dizaines de millions d’utilisateurs », a précisé Bart Preneel, professeur de cryptographie à la KU Leuven, à l’agence de presse Belga. « On sait que ce phénomène est l’une des techniques utilisées pour contourner la législation sur la vie privée en ligne, mais un plus grand nombre de sites web que nous ne le pensions le font. Nous ne pouvons pas dire combien d’utilisateurs ont été touchés par cette technique. »

Après une période d’étude d’un an, les chercheurs ont simultanément développé un outil avec lequel d’autres chercheurs peuvent vérifier si des sites web abusent de cette technique.

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison