Augmentation de la quantité minimale de données dans les forfaits illimités par l’IBPT

Un abonnement illimité doit inclure un volume de données mensuel plus élevé, selon l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT). À cette fin, le régulateur des télécommunications publie de nouvelles lignes directrices qui repoussent la limite minimale à la hausse pour l’internet fixe et mobile.

Les opérateurs de télécommunications doivent offrir plus de données dans leurs offres d’internet illimité selon les nouvelles directives de l’IBPT. Ces forfaits permettent aux clients de disposer d’un certain volume de données à haut débit, après quoi le débit de l’internet est considérablement réduit ou le client n’a plus accès à l’internet.  

En particulier pour l’internet mobile, l’IBPT a constaté que les utilisateurs atteignent trop rapidement la limite de l’abonnement « illimité ». C’est pourquoi le nouveau plafond sera de 300 Go par mois. Actuellement, un abonnement illimité offre entre 20 Go et 40 Go.

Pour l’internet fixe, l’IBPT applique la limite d’un volume de données mensuel de 3 TB. Auparavant, le terme « illimité » indiquait un volume de données compris entre 500 Go et 3 To. Les opérateurs de télécommunications ont six mois pour mettre ces lignes directrices en pratique.

Étude décisionnelle

La nouvelle limite minimale est fixée par le régulateur avec l’idée que le terme « illimité » doit servir les abonnements où la grande majorité des clients continuent à surfer sans limitation.

Suite à une étude, l’IBPT a constaté que les forfaits « illimité » actuels sont insuffisants. Les opérateurs télécoms utilisent une clause d’utilisation raisonnable, ou Fair Use Policy (FUP), pour les forfaits, qui garantit qu’une personne ayant une utilisation normale des données ne manque de rien.

En pratique, l’IBPT a constaté que les clients dépassent trop souvent le volume de données. « Une enquête plus approfondie de l’IBPT a montré que si pour l’internet fixe, le FUP est généralement dépassé par moins de deux pour cent des clients. Pour la majorité des produits mobiles (qu’ils fassent ou non partie d’un forfait), le FUP est dépassé par plus de dix pour cent des clients. »

lire aussi

Téléphoner et surfer en Belgique : plus cher qu’aux pays voisins selon l’IBPT

newsletter

Abonnez-vous gratuitement à ITdaily !
Category(Required)
Consent(Required)
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
retour à la maison